Mon pantalon chouchou de ce printemps

Bonjour, bonjour !!!!

Depuis le temps que je lorgnais les différentes versions vues sur le net , entre autres celle

de Céline (aiguille coupon ciseaux)

  ou de Muriel  (des étoiles et des pois),

Çà y est je me suis enfin cousue le pantalon Port de Pauline Alice et ..j’en suis fan!!!

Voici la description donnée par Pauline Alice elle-même :

« Le pantalon Port a une coupe chino, semi-ajustée aux hanches et légèrement fuselée aux jambes. Il possède une ceinture à passants, une braguette zippée et une taille légèrement basse. »

Sanstitre1

J’avais un coupon de satin de coton bleu foncé qui n’attendait que son heure..Je n’avais pas qu’à m’y mettre.

Tadam …je l’ai et le voici !!!

 

3931

3947

Porté retroussé avec des baskets, voici une tenue confortable.

3956

3962

Héhé vous avez vu le joli petit détail : biais sur les coutures pour un revers chic et choc.

Autre petit détail, le sac de poche cousu dans dans le même tissu que la blouse « Airelle » avec laquelle je porte mon Port sur les photos.

 

3981

On peut bien sûr également le porter sans le retrousser. D’ailleurs je l’aime beaucoup ainsi.

3982

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3984

  • Patron : pantalon Port Pauline Alice
  • Tissus : coupon de satin de coton des coupons de saint Pierre (bleu foncé)  tissu des poches : restes de cotonnade (mondial tissu de mémoire)
  • Mercerie : biais
  • Modifications et difficultés: je n’ai fait aucune modification. Quant aux difficultés, je n’ai pas rencontré d’obstacle particulier. Tout est bien expliqué. Les pièces s’emboitent parfaitement. Il faut juste un peu de minutie et d’attention pour le montage de la braguette. Et il suffit de bien marquer les repères et de prendre son temps.
  • A refaire : oui!!!! je cogite sur une version en wax…. ha couleur, couleur quand tu nous tiens!!!

 

3985

 

Jupe crayon midi…

Hou hou çà sent un peu la poussière et le renfermé par ici. Il est grand temps d’aérer et de faire entrer le soleil. Allez c’est parti…

Je ne sais pas trop comment la nommer cette jupe : crayon, tube, fourreau..Enfin peu importe le nom; c’est la jupe que Fille n° 3 m’a demandé de lui coudre il y a déjà quelques temps. Je dirais février. Oui comme d’habitude je suis en retard…

Le « cahier des charges » : taille haute et longueur midi.

Un virée chez Toto (ou plutôt un tour à Montpellier et nos pas se dirigent vers ce cher Toto…) et nous avions découvert quelques tissus sympathiques, suffisamment élastiques et de bonne tenue.

Le tissu a attendu le bon projet. Et le mariage de la jupe crayon et de ce tissu graphique s’est fait tout naturellement.

Quelques mesures à prendre (tour de taille, de hanches) un croquis, une première découpe sur du papier et cela me parait pas trop mal. Au pire j’ajusterai sur la bête.

Voila un ouvrage rapide à coudre. Je me suis appliquée pour les raccords de la couture dos. (ce n’est pas toujours mon point fort..).

J’arrête mes bla-bla-bla, place aux photos.

3817

3826

3830

3832

3835

3857

Un jolie fente toute simple, pour l’aisance.

3865

La fermeture et le raccord couture dos.

https://i0.wp.com/img4.hostingpics.net/pics/6431963871.jpg

Taille haute.

 

  • Patron : maison
  • Tissu et mercerie : Toto Montpellier.
  • Remarques : La jupe n’est pas doublée, le tissu ne se déforme pas . La taille est tout simplement une parementure  rapportée.  Une jupe facile à coudre et agréable à porter.Selon les chaussures et  les accessoires elle s’adapte à de nombreuses situations.
  • Conclusion : A refaire…

 

3850

Comme vous pouvez le constater, les photos ont été prises récemment en témoignent les arbres de Judée en fleurs, une des périodes que je préfère. Ce rose et ce vert….

Je vous souhaite une belle fin de journée.

A bientôt…

3844

Un pull rayé…

Rien d’extraordinaire dans un pull rayé me direz-vous. Oui bien sûr mais celui-ci est pour moi un peu « spécial »…

Il y a longtemps, très longtemps, j’ai appris à tricoter avec ma Maman. Nous n’avions de disponible que très peu de modèles. Je me souviens que ma Maman était abonnée à Modes et Travaux mais quand j’ai appris le tricot je ne sais même plus si c’était le cas. Après des écharpes ( à trous..) des vêtements pour poupées et poupons, est enfin arrivée l’heure de mon premier pull. Je me souviens que nous étions allées acheter la laine à la mercerie de la bourgade voisine. Oui j’avais enfin droit à de la laine « neuve », non pas celle détricotée récupérée sur des pulls devenus trop petits (j’en ai ensuite détricoté et re-tricoté des pulls!!!!). Et le modèle et bien nous l’avions « créé ». En prenant exemple sur un puil existant, en calculant et hop vogue la galère. Pourquoi je vous raconte tout çà? Pas pour avoir l’air de Cosette. Je crois que nous étions tous plus ou moins logés à la même enseigne. Pas question de gaspiller. Non tout simplement parce que je me suis dit que je ne vois pas pourquoi j’aurais besoin d’un modèle pour tricoter le pull tout simple que voulait Fille n° 3 alors qu’avant je faisais sans.Et en plus je voulais me lancer le défi de le tricoter en aiguilles circulaires alors qu’elles étaient jusque maintenant plutôt mes bêtes noires . Quand on a toujours tricoter « à plat » dure dure la reconversion quelquefois. Et ne parlons pas du « magic loop » pour moi c’était très très loin d’être magique !!!

Et je me suis quand même laissée tenter par des aiguilles Hiya hiya, dont j’avais entendu le plus grand bien.

J’ai choisi le kit référence k3 de chez Kalidou   

Kit aiguilles circulaires métal small pointues allant du 2.75 au 5.

Et là tout devint beaucoup plus évident. La jonction entre le câble et la pointe est parfaite, le câble n’a pas la fâcheuse tendance à tournicoter  et même le « magic loop  » m’est devenu (presque) sympathique. Est ce le matériel qui a vraiment fait la différence? Est ce qu c’était le bon moment?

Je pense acquérir dans un proche avenir des accessoires complémentaires et le kit avec les pointes plus grosses .

J’ai regardé un modèle basique, pris des mesures, fait des échantillons, construit un « patron », chercher des tutos sur internet pour avoir les astuces pour tricoter en circulaires,voir comment raccorder les manches et le corps pour continuer en circulaires avec des emmanchures raglan.Il y a eu quelques tâtonnements mais rien de bien méchant et le pull est tout à fait portable et convient à la demoiselle à qui il était destiné.

Bon trêve de blabla..J’ai été bien bavarde aujourd’hui…

3509

3519

3523

3537

 

3543

3547

3555

3526

3530

Voilà le résultat.

                coloris blanc : 6 pelotes

                 Coloris gris foncé : 5 pelotes (il me reste environ 1/2 pelote de chaque)

  • J’ai utilisé les pointes taille 3.75.
  • Remarques : le prochain ( en cours) sera un peu cintré au niveau de la taille.

                           J’ai eu un décalage au niveau des rayures que je n’ai rectifié qu’au moment     des manches …Un peu têtue la fille !!

Un pull qui a déjà été porté et lavé plusieurs fois . Très agréable à porter, cette laine l’est aussi à tricoter.

3524

Bonne journée à tous et à très bientôt…

 

 

 

Cannelle..mon basique chouchou.

Tout est dit dans le titre. Est ce que je dois faire une note?

Bon c’est bien après tout le monde que je couds ce gilet Cannelle. Mais mieux vaut tard que jamais. Et franchement je me demande pourquoi je ne l’avais pas fait avant.

J’avais pourtant vu passer de nombreuses versions sur les blogs mais ..

Et puis l’autre jour j’ai jeté un œil sur le stock de tissus (ce n’est pas ce qui manque…et dire que j’ai re-commandé!!!…)et je suis retombé sur des tissus maille et là ce fut une évidence, Cannelle s’est imposé de lui-même, d’autant que j’ai besoin de ce genre de basique.

Téléchargement du patron, impression, découpe,coupe, couture, finitions…quelques heures après j’avais mon premier Cannelle.

3605

(j’ai les cheveux un peu en bataille non? pourtant je vous assure que j’étais levée depuis bien longtemps…)

3610

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3630

 

 

3635

3612

  • Patron : Gilet Cannelle Christelle Beneytout disponible en PDF   Il est proposé en deux versions : col simple ou col double. Il y a de nombreuses variantes possibles. Christelle a également  donné des idées de « hacking » du patron que l’on peut télécharger avec le patron du gilet.
  • Tissus : tissu maille du stock . Je n’en connais plus la provenance. Reste de piqué de coton noir (coupons de saint pierre) pour les poches.
  • Modifications : comme j’avais lu à plusieurs reprises que les manches étaient étroites, je les ai élargies d’office. Elles sont parfaites ainsi. J’ai cousu les revers du devant et col ainsi que les ourlets à la main. (oui j’aime çà). Ainsi pas de « gondolage  » que j’ai remarqué sur certaines versions vues sur la blogosphère. J’ai cousu des poches que j’ai prises dans les coutures des cotés et du revers devant. Je trouve çà très pratique et plutôt réussi…
  • Conclusion : un gilet rapide et facile à coudre que je porte, porte, porte encore et encore et qui va avoir de nombreux frères. (c’est déjà fait au moins pour un) .

3614

 

Avec ma Xéréa ou toutes mes robes, il est parfait!!!!

A tout bientôt donc pour un autre Cannelle ou ..autre chose!!!

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ma petite robe noire.

Holala!!! Pas de note en février !!! Il y a du laisser-aller par ici!!! Je n’ai rien publié, cela ne veut pas dire que je n’ai rien fait.J’ai bricolé, peint, voyagé un peu.  J’ai cousu , des choses simples mais que je porte au quotidien et j’ai même tricoté. J’ai découvert les aiguilles Hiya Hiya et çà a été la révélation. Jusque maintenant je n’étais pas fan du tricot circulaire et là j’ai tricoté mon premier pull de cette manière et j’en suis ravie..Bon cela fera l’objet d’une autre note…Reste concentrée!!!

Revenons à nos moutons ou plutôt à ma petite robe noire.

Je fais partie d’un atelier chant (oui le climat  héraultais va devenir plus humide!!!) et nous avons chanté (bien modestement) en janvier pour un évènement du village. Nous sommes cinq et avions décidé d’être vêtue de noir avec un accessoire (foulard) de couleur différente pour chacune. (Je vous raconte ma vie..)

Il me fallait donc une petite robe noire toute simple.

J’avais en stock du crêpe noir et j’ai eu envie de refaire la robe burda de décembre 2016 déjà vue ici et que je porte régulièrement. Je la trouve parfaite….

Assez de blabla pour le moment place aux photos.

3252

Simplicité, sobriété….

3228

J’ai repris le petit volant en bas qui avait été ajouté plutôt par obligation sur ma première version et dont je suis devenue fan.

 

3263

Je n’avais pas de fermeture invisible en stock, c’est donc un fermeture classique que j’ai utilisée.

3246

J’ai ajouté des poches prises dans les coutures. Pratiques pour glisser un mouchoir et là en l’occurrence il me les fallait pour y glisser le récepteur du micro…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3280

3284

J’ai juste fais un roulotté à la surjeteuse en guise d’ourlet (faut dire que comme d’habitude, je m’y suis prise au dernier moment…sans commentaire!!!)

3299

3255

3245

 

  • Patron : modèle 112 Burda style décembre 2016
  • Tissu : crêpe lourd noir Mondial Tissus Montpellier
  • Mercerie : en stock
  • Modifications : celles que j’avais déjà faite sur ma première robe selon ce modèle, c’est à dire :reprise des coutures cotés au niveau de la taille, ajout d’un volant légèrement froncé, au bas du corps de la robe. Ajout de poches prises dans les coutures du coté. Roulotté en guise d’ourlet au bas des manches et du corps.

Je suis tout à fait satisfaite de ma petite robe noire, simple, sobre….Elle manquait vraiment à ma garde robe celle-ci.

3273

Assez de blabla pour aujourd’hui.

J’essaie de revenir bien vite pour vous montrer la suite.

Bonne journée et à très bientôt!!!

 

 

Léon …X° du nom..

Oui l’histoire d’amour entre les filles de la famille et le gilet Léon ne finit pas ..Je pourrais peut être même dire qu’elle n’en est qu’à ses débuts. Où tout cela nous va-t-il nous mener?

Ce n’est donc pas une nouveauté que je présente aujourd’hui mais une valeur sûre : une nouvelle veste Léon…Toujours tricoté en qualité Andes de chez  Drops. On ne change pas une équipe qui gagne!!!

Cette fois c’est sur le coloris « violine » que s’est porté le choix de Fille n° 3.

Je l’ai tricoté comme les précédents (sauf le premier du nom) avec des aiguilles n°7 pour avoir un gilet plus dense donc plus chaud et aussi un peu moins loose.

2523

2529

 

2534

 

2544

2551

2556

2578

 

2561

 

 

2540

Toujours aussi confortable ce Léon. A porter sans modération en toutes circonstances.

Bonne journée à tous et à très bientôt…

 

 

 

Petit chaperon bleu…

imprimer,J’avais très envie de participer au défi proposé par Sylvie Cdesyle , « Défi au chaud ».

J’aime coudre des manteaux, des grosses pièces d’hiver. J’en couds au minimum un par hiver, voire plusieurs..Ce défi tombait à point.

J’avais repéré la veste/manteau Ninot de Pauline Alice. J’avais aussi commandé en début d’hiver du drap de laine aux coupons Saint-Pierre et je me dirigeais donc vers ce modèle que j’ai donc imprimé, collé….Et puis non …Au fond de moi quelque chose ne m’emballait pas. J’hésitais sur la longueur. Je ne le voyais pas dans la couleur du tissu. J’ai procrastiné…(tiens …) et puis j’ai découvert la cape Thelma de Wear Lemonade..Il me la fallait!!!!

Mais je n’ai pas dit que je n’aurais pas la veste Ninot !!! Je n’ai pas dit mon dernier mot !!!!

Comme j’étais limite en temps, j’ai choisi l’option  pdf …92 pages livret compris, 75 pages de patron à imprimer et à  à assembler quand même…Bref….J’en suis venue à bout. Et aujourd’hui j’ai ma cape bleue dans les temps pour participer au défi !!!

3108

 

3081

 

3084

3092

3105

J’aime beaucoup cette cape structurée par les découpes devant, dos, lignes d’épaules.

Elle est doublée. Elle est dotée de grandes poches à l’intérieur.

Je l’ai juste rallongée de 5 centimètres.

 

montage

J’aime bien le mouvement de la cape quand je bouge. Elle vole bien. Oui je suis toujours un peu gamine dans ma tête….

 

3137

 

J’ai doublé la cape avec du satin…(un peu fuyant, glissant à la couture…) . J’ai coupé les parementures, la doublure du col …dans une cotonnade. Oui il fallait bien que je mette un peu d’originalité ..

 

J’ai surpiqué les coutures des découpes et des lignes d’épaules.

j’ai cousu quatre boutons.

 

3166

3167

J’ai sous-piqué les parementures, la doublure col, le pied de col  pour faciliter la mise en place des tissus. Mais j’ai aussi dû surpiquer le bord du col, et le pied de col à l’arrière car le tissu ne s’aplatissait pas bien et je ne voulais pas le brûler au repassage.

 

 

 

3140

 

  • Modèle : cape Thelma Wear lemonade (patron papier ou pdf)
  • Tissus : drap de laine coupons Saint-Pierre (45 € les 3 mètres), cotonnade (même provenance).
  • Doublure : satin Mondial tissus
  • Boutons : Mondial tissus
  • Couture et modifications : sous-piqures et surpiqures indiquées dans l’article, parementures et doublure du col coupées dans une cotonnade, longueur + 5 cms, montage de la doublure comme pour un manteau  j’ai glacé l’ourlet . Toutes les pièces s’imbriquent parfaitement.

 

Pour voir toutes les jolies réalisations des  participantes à ce défi allez faire un tour chez Sylvie puis sur les blogs respectifs des copines.

Merci encore à Sylvie pour ce sympathique défi!!!!

3115

Bonne journée à tous!!! A tout bientôt!!!