Un pantalon large…

Cette fois-ci pour Fille n°3…

Celui-ci doit être au moins le quatrième à mon actif :deux en version légère et deux en version « hiver ». Un autre est prêt à passer sous le pied de biche. Il a conquis les filles de la famille.

Pour celui qui nous concerne aujourd’hui tout est parti d’un tissu déniché chez Toto Montpellier. Un tissu d’hiver assez épais, avec un joli tombé et une jolie fluidité.

30

j’ai donc repris mon patron Burda et hop c’est parti.

C’est un modèle facile et relativement rapide à coudre (je dirais même très rapide à coudre sauf quand on est plutôt lente ou qu’on se laisse distraire..comme moi !!!) comme je l’ai déjà précisé dans les versions présentées précédemment.

C’est parti pour le défilé!!!

55

 

66

 

68

Est ce que je dois répéter que ce pantalon est tellement confortable que l’on a envie de le porter sans arrêt.

 

Une fermeture sur le coté, des poches italiennes, de jolis plis, une taille haute : des détails sympathiques .

51

 

75

 

80

70

 

31

 

  • Patron : pantalon 130 du burda style de février 2013…
  • Tissu : Toto Montpellier
  • Modifications: aucune. Je connais bien le modèle maintenant. Comme je l’écris plus haut, un autre devrait bientôt naître..Pour Fille n° 2 cette fois.

 

49

Merci pour votre fidélité, vos passages ici..

Et à très bientôt!!!

 

Dans la famille Manteaux, je demande Léonard…

Je possède déjà plusieurs manteaux, cousus par moi d’ailleurs, mais j’avais envie d’un manteau un peu loose qui me permette de porter dessous des gros pulls voire une parka légère ou une veste. Pas que j’habite une région réputée pour la rudesse de son climat, mais un voyage entre copines à Cracovie était programmé et je préférais m’assurer de pouvoir empiler les couches.

Après une revue des manteaux proposés mon choix s’est porté sur le manteau Léonard de République du chiffon.

Voici sa description sur le site :

« Léonard est un manteau long et oversize avec des manches bien amples afin de pouvoir y glisser les gros pulls de l’hiver et un col tailleur à l’encolure resserrée pour vous garder bien au chaud. Inspirés des blouses d’atelier, sa coupe un peu loose promet une silhouette cool et chic à la fois, que vous l’associez à une paire de baskets ou à une tenue du soir et que vous le réalisiez en lainage pour l’hiver ou dans une matière plus fluide et légère pour la mi-saison. »

Restait à trouver le tissu. J’avais repéré plusieurs lainages sur le site des coupons de saint Pierre. Les coupons disparaissaient très vite. Certains me sont passés sous le nez (à force d’hésiter hein!!!) J’ai finalement jeté mon dévolu sur un tissu à carreaux dans les tons gris relevés par une ligne ton rouge.

Je voulais une jolie doublure. J’avais dans mon stock un joli tissu acheté depuis un bon moment, avec une belle tenue mais fluide  et une épaisseur qui renforcerait la « chaleur » de mon manteau.

Assez de blabla..Passons au visuel…

94

98

 

125

 

127

 

129

 

135

 

 

Le manteau est noté 4/4 en difficulté. Il faut être précis mais pas de problème particulier. J’ai même réussi des  raccords carreaux pas trop mauvais !!!

Les boutons proviennent de mon stock , enfin plutôt du stock hérité de ma Maman.

Et les boutonnières, moment où je tremble toujours un peu, se sont faites sans encombre!!!

Pour la doublure j’ai suivi comme je le fais maintenant, le pas à pas parfait de la veste Michelle de république de chiffon.

110

 

123

 

128

 

141

 

  • Patron : Léonard République du chiffon
  • Tissu : lainage à carreaux les coupons de Saint Pierre (un coupon de 3 mètres et il m’en reste un peu de quoi faire un accessoire…)
  • Doublure : de mon stock
  • Boutons de mon stock
  • Modification : Je n’ai fait aucune modification. Peut être que j’aurais dû rallonger un peu les manches mais ce n’est pas gênant à l’usage puisque souvent je le porte avec un bon pull ou gilet voire une veste ou blouson dessous. J’ai beaucoup aimé le coudre. Et il a parfaitement rempli sa mission à Cracovie où il ne faisait finalement pas froid !!!

138

On peut aussi remonter le col pour le cas où….

Je vous souhaite une belle journée et vous dis à très bientôt…

157

 

 

Un pantalon large dans ma garde-robe…

J’avais envie d’un pantalon large en velours.

Je sais que ce genre de pantalon est confortable et peut se porter dans différentes circonstances.

Aussi quand j’ai vu du velours marine, à grosses côtes sur le site des coupons de saint pierre j’ai passé commande.

Et je me suis replongée dans mes anciens patrons, les classiques, les Burda, puisque j’avais déjà cousu ce genre de pantalon :

-Pour moi (sur mon ancien blog mais vous pouvez l’apercevoir sur l’article consacré au suivant)

– ET UN deuxième cousu pour Fille n°3

J’ai donc repris le même patron et le velours qui est souple tout en ayant une belle tenue s’accorde bien avec ce modèle.

214

 

223

 

237

 

Ce pantalon large possède de longues pinces, des poches italiennes et une taille haute.

 

248

 

236

 

232

 

228

 

Il se porte aussi bien avec des bottines qu’avec des baskets ou autres chaussures plates.

230

 

216

Les fonds de poche sont coupés dans un reste de cotonnade de mon stock. J’aime bien cacher quelques détails fleuris dans mes couturettes!!!

234

 

  • Patron : pantalon 130 du burda style de février 2013…
  • Tissu : velours cotelé des coupons de Saint Pierre
  • Modifications: aucune.  A refaire. Le même d’ailleurs devrait passer sous mon pied de biche Pour Fille n°2..

 

Je vous souhaite une bonne fin de journée et vous dis à très bientôt!!!

246

Reyna sauce moutarde

Fille n°3 est dans sa période « moutarde ». J’avais raté une première fois un coupon de velours de cette couleur chez les coupons de Saint Pierre alors quand sur le site j’ai vu celui qui m’a servi aujourd’hui, je n’ai pas hésité. Ce n’est pas exactement le même que le premier au niveau des « côtes » mais c’est la bonne couleur. Et il a effectivement bien plu à Fille n°3 à qui il était destiné.

Et puis j’ai repensé à la robe salopette « reyna » que j’avais aperçue sur le site d’Anna Rose patterns et je me suis dit que le mariage des deux devrait le faire . Fille n°3 a été tentée. Le côté très graphique de la robe l’a séduite. On a choisi dans le stock une cotonnade qui se tienne bien et hop c’était parti.

Et voici le résultat.

6_

9

 

12

 

14

 

16

 

20

 

Voici la description de cette jolie salopette donnée sur le site :

« La robe Reyna une salopette originale et très graphique.

Le tablier sur le devant est constitué d’une seule pièce échancrée au niveau de la taille pour toujours plus de féminité. Des empiècements sur le côté complètent la « jupe » qui porte des poches.

Le dos, également en une seule pièce, possède une forme originale. Des découpes sur la jupe rappellent les poches du devant.

Pour fermer votre robe, les bretelles dos sont boutonnées sur les bretelles devant. Un zip invisible permet l’ouverture de la jupe sur le côté. »

Et elle a tout pour plaire effectivement : des découpes originales qui permettent des jeux de couleurs et/ou de matières, des poches, …

30

33

37

 

39

 

41

 

Les jolis détails de « reyna » :

 

63

 

  • Patron : robe reyna d’Anna Rose Patterns
  • Tissus : les coupons de Saint Pierre. Pour le velours c’est un coupon de cette saison, pour la cotonnade c’est un coupon qui date de quelques temps.
  • Modifications : Comme Fille n°3 a une taille fine et qu’elle aime que les robes soient plutôt ajustées à la taille , j’ai repris les cotés des empiècements et comme cela ne suffisait pas j’ai créé des pinces devant et dos toujours sur l’empiècement. La robe me paraissait très courte. J’ai rajouté 5 bons centimètres et comme elle restait courte j’ai fait les finitions du bas avec une parementure d’ourlet. Comme je n’avais pas de fermeture à glissière invisible j’ai fait avec une FE classique.
  • Conclusion : la demoiselle est contente de sa nouvelle robe..donc tout va bien!!!

27

Je vous remercie pour votre passage ici et vous souhaite une très belle journée.

A bientôt

Je l’appelle « cannelle »…

Je fais du tri dans mes patrons. Je redécouvre des patrons basiques que je vais sans aucun doute réutilisés car ils sont pratiques et que je porte les vêtements cousus d’après eux très souvent. Et je m’aperçois même que certains ont été cousus et pris en photos et pas publiés. C’était l’époque du coup de mou sur le blog.

C’est le cas de ce gilet « Cannelle ». C’est la troisième version. Réalisé en début d’année 2019 ( et oui …!!)dans un jersey de mon stock je l’ai beaucoup apprécié et l’apprécie toujours autant.

Alors comme mieux vaut tard que jamais ..le voici aujourd’hui ici.

La couleur « moutarde » de ce gilet est très difficile à rendre en photos…

8479

8489

 

 

8490

 

8477

 

8484

Aucune difficulté dans la réalisation. Il suffit de très peu de temps à la surjeteuse. Même en faisant les finitions du revers à la main comme j’en ai l’habitude c’est une cousette très rapide et qui se retrouve vite dans la garde robe.

8481

Il y avait juste un peu de vent quand les photos ont été prises.

8480

Mon « cannelle » s’accorde parfaitement avec ma robe mots doux version midi. Ils s’entendent bien ces deux là!!

 

8497

 

8498

 

  • Patron : Gilet « cannelle »   https://christellecoud.net/produit/cannelle/Je vous redonne la description même si je pense que ce modèle n’est plus à présenter… »Un petit gilet ajusté, souple et confortable, en maille de 40% d’extensibilité, à coudre à la surjeteuse ou à la machine à coudre.
    Cannelle se porte aussi bien au bureau, que pour sortir, aussi bien au petit déjeuner que le soir au coin du feu.
    Cannelle est proposée en deux versions : le modèle A avec son col plié en double qui se réalise dans une matière ayant de la tenue.Et le modèle B dont le col ouvert et fluide appelle une matière souple, qui tombe bien.Un modèle en coupé cousu qui va devenir un basique de votre garde-robe 😉 »

 

  • Tissu : un jersey de mon stock dont je ne connais plus la provenance…

 

  • Modifications : aucune. Sauf que j’ai pris les poches dans les coutures coté et parementures comme sur les versions précédentes. Je trouve le rendu plus « fini ».J’ai cousu la version « B »

 

  • Conclusion : un basique à refaire. Je pense éventuellement à une version raccourcie. A suivre …

8496

 

Je vous souhaite une belle journée et vous dis à très bientôt…

 

Cardigan Jamie n°2

Je m’étais déjà cousue un cardigan Jamie de ready to sew il y a quelques temps. Et je le porte toujours très régulièrement .. Donc un deuxième serait le bienvenu surtout dans une couleur neutre qui me permettrait de le porter avec les vêtements imprimés qui composent en majorité ma garde robe.

Il me restait un morceau de  sweat noir, chute d’un sweat cousu pour Fille n° 3.

C’était parfait pour mon Jamie.

Petit rappel des caractéristiques du cardigan données sur le site de ready to sew :

« Jamie est un cardigan loose, enveloppant et confortable. C’est la veste que vous avez piquée à votre grand-père et qui ne vous quittera jamais.

Le modèle se décline en deux versions:

– Cardigan longueur hanches, deux poches plaquées sur le devant. Manches froncées et emmanchure basse.

– Cardigan court, longueur taille. Manches froncées, 7/8ème et emmanchure plus sérrée. C’est un basique qui vous accompagnera en toutes saisons et qui ne se démodera jamais. »

J’ai cousu comme la première fois la version « court ».

100

123

104

108

111

113

121

126

 

127

130

  • Patron : cardigan Jamie de ready to sew
  • Tissu : sweat minkee des coupons de saint Pierre (de mon stock)
  • Mercerie , pressions : de mon stock
  • Modifications: J’ai posé des pressions plutôt que de confectionner des boutonnières et coudre des boutons. Pas de vraies modifications. Cardigan facile et rapide à coudre (surtout avec une surjeteuse). La prochaine fois je diminuerais peut être la longueur de la bande du bas pour un effet un peu plus « resserré » mais cela dépend aussi beaucoup de l’élasticité du tissu utilisé.
  • Conclusion : un excellent basique à refaire. Je le porte énormément.

118

Je vous souhaite une bonne fin de journée et vous dis à très bientôt.

 

Il est revenu le temps des « châtaignes »…

Tout d’abord, juste quelques mots pour vous remercier de cet élan de soutien, cette envie de voir les blogs perdurés, suite à l’article précédent. Çà fait chaud au cœur et me conforte dans mon idée de vouloir essayer de maintenir mon modeste blog en vie. 

Revenons à ce qui nous occupe aujourd’hui.

Il ne s’agit pas là de marrons glacés,bûches, ou , encore moins d’accompagnement de la dinde (pour une végétarienne…) . Non, il est question du short « châtaigne » de Deer and Doe .

Ce n’est pas le dernier patron à la mode sorti. Mais quand un modèle fonctionne pourquoi ne pas s’en resservir. C’est aussi çà l’avantage de coudre. Avoir un vêtement différent à partir du même patron d’origine.

J’ai déjà cousu ce modèle plusieurs fois mais je ne retrouve qu’une seule trace sur le blog, ici.

Les autres n’ont pas dû être photographier. Mais comme ils sont toujours portés je pourrais peut être rattraper le coup plus tard!!!

Celui d’aujourd’hui est pour Fille n°3. Il restait un bon coupon de velours noir dans lequel a été cousue la combinaison Jean Paul. Fille n°3 aime les shorts taille haute, confortables et qui puissent facilement se porter. Le short « châtaigne » est tout indiqué et en plus pour moi, il est facile et rapide à coudre.

Allez c’est parti…

 

 

 

49

 

 

Ce short a de jolis détails : cette version est la version taille haute avec pinces, plis, poches,revers, fausses poches arrière avec rabat,…

Il fait une jolie taille.

50

38

54

39

  • Patron : short châtaigne de Deer and Doe . Version taille haute et revers. Il existe en version taille normal, et avec des festons à l’ourlet. Toutes les versions peuvent bien sûr se mixer.
  • Tissu : reste de velours milleraies noir des coupons de Saint pierre. Il est indiqué une quantité de 1.4 m mais j’ai fait rentré le mien dans moins de tissu  d’autant que  pour l’intérieur des poches , des rabats, et la ceinture intérieure j’ai utilisé un reste de  cotonnade de mon stock (qui vient aussi des coupons de saint pierre).
  • Mercerie : il est préconisé une fermeture invisible. Mais je n’en avais pas. J’ai donc cousu une fermeture « normale ». Elle se voit plus mais ce n’est pas choquant (à mon avis) d’autant plus qu’elle est sur le coté.
  • Modifications : comme d’habitude j’accentue  toujours un peu les pinces au niveau de la taille pour Fille n°3 qui a une taille hyper fine. Mais ceci est dû à sa morphologie pas au patron.

Un short qui a un réel succès et que je veux bien remettre sous mon pied de biche tellement il est agréable à coudre.

48

Je vous souhaite à tous une excellente journée et vous dis à très bientôt!!!